Héberger un migrant chez soi...

Héberger un migrant chez soi, pour 4 à 6 semaines, ce n'est pas si compliqué. Il suffit d'avoir une chambre à disposition et d'être ouvert à la rencontre.

Comment l'accompagner ?

Votre rôle est de l'accueillir et de lui donner la sécurité d'un toit. L'hébergeur n'a pas à s'occuper des démarches. Selon les besoins de la personne accueillie, le référent Welcome l'orientera vers les associations ou les structures qui pourront l'aider.

Et pour les repas ?

C'est selon les envies et disponibilités des uns et des autres. La personne accueillie peut se débrouiller seule, vous pouvez manger ensemble ou partager d'autres activités.

En pratique...

Après une rencontre, le référent  Welcome vous propose une personne, signe avec vous et l'accueilli une convention qui précise les règles de vie de la maison et la date de fin de séjour. Le référent garde le contact et se charge de reprendre l'accueilli à la date prévue.

En cas de problème, Welcome intervient comme médiateur et prend, si besoin, la décision d'arrêter l'hébergement.

Est-ce légal ?

Oui. Le délit de solidarité n'existe pas. Les personnes que nous proposons sont connues et enregistrées à la préfecture.

Ça me tente bien, mais j'hésite encore...

Contactez-nous, nous en discuterons ensemble.